Entretien avec Théo Modeste, joueur du FTC Issy-les-Moulineaux, par Jonathan Sainte-Rose

À quel âge avez-vous débuté dans le football table?C’est mon père qui m’a fait découvrir. Il a commencé à jouer il y a maintenant 30 ans, le football de table était  assez connu. Il a fait une pause puis a repris en 2008. Il m’a proposé d’aller avec lui à un tournoi, j’avais 9 ans. Depuis de ce jour, j’y ai pris goût et je n’ai pas arrêté. 

Quel regard portez-vous sur cette discipline?

On peut dire que le football de table, est un sport… Dire que c’est un jeu, ce n’est pas totalement vrai,  mais ce n’est pas totalement faux non plus : en clair, il y a de fortes similitudes entre football de table et d’autres sport ou jeu.  On ne peut pas vraiment comparer le football de table à des sports qui font perdre des calories ou qui sont éprouvant physiquement mais la fatigue est plutôt nerveuse et psychologique car les journées de compétition sont plutôt longues (de 8h à 19h).

Cependant le football table regroupe des caractéristiques  de divers sport et jeu.  On peut comparer l’aspect technique au billard notamment pour les angles de tir et l’aspect tactique aux échecs pour tout ce qui est placement des joueurs. 

Pour moi l’aspect mental et psychologique ressemble fortement à celui du tennis ; car c’est un sport individuel où lorsque le niveau des joueurs est équivalent ou presque, c’est la force mentale qui fait la différence.  C’est aussi un sport atypique car on peut jouer à tous les âges. Je peux affronter mon père ou jouer dans la même équipe que lui malgré la différence d’âge ce qu’on ne peut ne pas faire dans tous les sports. 

La cohésion d’équipe, le collectif, la communication entre les joueurs et la confiance de chacun envers ses coéquipiers…Toutes ces valeurs sont partagés dans la plupart des sports, y compris dans le football de table.

Quels conseils pouvez-vous donner aux nouveaux arrivants ou à ceux qui voudraient consacrer du temps au football de table ?

Pour progresser, il faut déjà s’exercer seul, car, quand on débute, on n’arrive pas à faire forcément tout ce qu’on veut. Dans un premier temps, je conseillerais de s’entrainer pour doser ses coups, c’est-à-dire, maîtriser la glisse des socles. Cet entraînement est très important, car la pratique du football de table devient vraiment intéressant, une fois qu’on a acquis ces bases.

Le conseil pour les nouveaux pratiquants est de s’entrainer régulièrement pour développer sa technique de jeu avant de faire de la compétition. Enfin il faut de l’envie et de la motivation, pour permettre au football de table de se développer d’avantage  en France 

Qu’avez-vous ressenti lors de vos précédentes participations à la Coupe du Monde ?
Avez-vous l’ambition de participer à l’édition 2018 et dans quelle catégorie ?

Lors de ma première participation… j’étais comme un fou, euphorique, avec Paul Naszalyi, mon coéquipier du club d’Issy-les-Moulineaux. C’était en 2009, je me rappelle que nous étions heureux, que ce moment était magique. Une participation à la Coupe du Monde c’est toujours de bons souvenirs, le fait d’être avec tous les Français sélectionnés, de toutes les catégories. C’est également très sympa de pouvoir rencontrer des joueurs de différents pays, de pouvoir échanger avec eux. 

En ce qui concerne la Coupe du Monde 2018, je suis qualifié directement par le classement mondial en junior (U19) grâce à mes performances dans les compétitions internationales cette saison. En équipe j’ai l’ambition comme l’an dernier d’être sélectionné en Open, mais si ce n’est pas le cas, je serais bien entendu ravi de jouer en équipe junior. 

La dernière Coupe du monde était émouvante car elle se déroulait en France, à Élancourt, c’était énorme de participer à cet événement d’autant plus que j’ai participé activement au Comité d’organisation.

Pouvez-vous nous expliquer comment êtes-vous arrivé à vous hisser parmi les meilleurs joueurs français alors que vous êtes encore junior?

Je joue au FTC Issy-les-Moulineaux, c’est le club qui m’a formé. Quand je suis arrivé il y avait dans le club une grande partie des membres de l’équipe de France Open et vétérans. Le FTC Issy-les-Moulineaux c’est comme l’Olympique de Marseille du football de table, un des clubs historiques ! 

Quand on joue contre meilleur que soi, cela fait énormément progresser. J’ai accumulé beaucoup de matches mais je préfère jouer en équipe. D’ailleurs, j’ai pu progresser en disputant des tournois internationaux, minimes, cadets puis juniors qui m’ont permis d’acquérir de l’expérience. 

Par équipe, ce n’est pas exactement le même sport, c’est un peu comme les play-offs en NBA, c’est-à-dire qu’un joueur moyen peut exceller et être très difficile à battre car c’est une mode de compétition  à part. On donne tout ce qu’on a, on ne peut rien lâcher pour ses coéquipiers. 

Quels étaient vos objectifs cette saison? Ont-ils été réalisés? 

Mes objectifs étaient de faire un maximum de tournoi en open et acquérir de l’expérience, car j’ai été amené cette saison à jouer souvent avec  les open. En junior j’ai fait trois tournois et j’en ai gagné deux. 

Et concernant ce Championnat de France?

J’en ai deux. En individuel c’est de me maintenir car j’avais fini 3ème en D1, l’an dernier. Le niveau est très serré, il y a 7 matchs à faire, l’écart est entre les joueurs est minime. 

En dessous de la cinquième place, je serais déçu. Mais pour moi, le plus important restera l’équipe, là, mon objectif est primordial, c’est de gagner ! Car si on gagne cette année,  ce sera la 10ème fois consécutivement.

Avez-vous des suggestions pour l’amélioration du football de table?

Le fait d’avoir relancer la vente du jeu Subbuteo dans les magasins, c’est une bonne chose. Quand je vois à la télé la diffusion des jeux d’échecs, je me dis pourquoi pas le Football de table. Je pense fortement que les médias peuvent diffuser ce jeu qui serait innovant pour des néophytes. Pour les pratiquants ce serait un moyen d’analyser amplement le jeu dans toute sa splendeur et d’acquérir de nouvelles stratégies.

 

Par Jonathan Sainte-Rose

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *